Chimico-sensibilité

L’ARSENIC et la Chimico-Electro-Hyper-Sensibilité

Son nom vient du latin arsenicum, tiré du grec arsenikon (« qui dompte le mâle ») en raison de sa forte toxicité. Le prénom Arsène est tiré de la même racine grecque arsen («mâle»). Cette matière connue de haute Antiquité est aussi un perturbateur endocrinien.

L’arsenic est probablement l’un des poisons les plus célèbres, au point qu’on le surnommait « poudre de succession » sous Louis XIV. Il fait partie de la famille des pnictogènes, présentant des propriétés intermédiaires entre celles des métaux et des métalloïdes.

Il s’agit d’un oligoélément à très faible dose, mais d’un poison et un toxique puissant à doses plus élevées.

Il est également présent, sous diverses formes ioniques ou de composés de combinaisons solubles, dans les eaux minérales, à l’état de traces ou de quantités parfois non négligeables. Ainsi les eaux du Mont Dore étaient qualifiées d’arsenicales.

Risques alimentaires : En Europe, l’une des sources alimentaires peut être le riz provenant de zones riches en arsenic, s’il est consommé abondamment. En mai 2013, l’administration vétérinaire et alimentaire du Danemark (DVFA) a ainsi recommandé de ne pas donner trop de produits à base de riz aux enfants, en raison de leur teneur élevée en arsenic (Romain Loury – 2013), de manière à ne pas dépasser les doses jugées dangereuses pour la santé par l’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) qui a en 2009 modifié son évaluation de dose hebdomadaire tolérable (DHT) la portant à 15 microgrammes par kilogramme (µg/kg) de poids corporel dose à partir de laquelle de premiers effets apparaissent pour la santé (« EFSA – Scientific Opinion of the CONTAM Panel: Arsenic in Food »).

Les composés arsenicaux (organiques ou non organiques) sont des molécules surtout utilisées comme biocides (fongicide, herbicide, insecticide, poisons raticides…). Elles ont été utilisées comme gaz de combat dans les armes chimiques développées durant la Première Guerre mondiale.

  • Ils sont depuis peu utilisés sur les « tambours » des imprimantes dites « lasers » et des photocopieuses, fax. Pur ou sous forme de séléniure, sa sensibilité à la lumière permet de décharger la tension électrostatique qui va retenir le « toner ».
  • Les alliages composés d’arsenic et de gallium (GaAs) ou d’indium (InAs) donnent des matériaux semi-conducteurs (dits III-V par référence aux colonnes de la table des éléments), utilisés pour la fabrication de cellules photovoltaïques, de diodes électroluminescentes (DEL) et de transistors à très haute fréquence.
  • Les insecticides anti-fourmis en contiennent souvent (dimethylarsinate de sodium), bien que l’usage de celui-ci soit interdit dans l’Union Européenne.
  • Les antibiotiques organo-arseniés. Ils sont utilisés depuis les années 1970, (récemment interdit en Europe, mais encore utilisés dans de nombreux pays, dont aux États-Unis comme additif alimentaire dans l’alimentation animale) pour traiter les maladies causées par les coccidies et pour éviter les « troubles de croissance » des porcs et volailles. Selon une étude récente, cet arsenic inorganique serait particulièrement concentré dans les poulets industriels traités aux antibiotiques.

Effets sur la santé

  • L’arsenic est l’un des composés les plus toxiques que l’on puisse trouver. Malgré leur toxicité, des composés inorganiques d’arsenic sont présents naturellement en petite quantité sur terre. L’homme peut-être exposé à l’arsenic à travers la nourriture, l’eau et l’air. L’exposition peut aussi se faire lors d’un contact de la peau avec un sol ou une eau contaminés.
  • Le niveau d’arsenic dans la nourriture est plutôt faible, car il n’est pas ajouté du fait de sa toxicité. Mais le niveau d’arsenic chez « certains » poissons et dans « certains » produits de la mer peut être élevé, car les poissons absorbent l’arsenic de l’eau dans laquelle ils vivent.
  • L’exposition à l’arsenic peut être plus élevée pour les personnes travaillant avec de l’arsenic, buvant des quantités importantes de vin, vivant dans des maisons contenant du bois traité, et celles vivant sur des terres agricoles où des pesticides contenant de l’arsenic ont été utilisés dans le passé.
  • L’exposition à l’arsenic inorganique peut provoquer différents effets, comme une irritation de l’estomac et des intestins, une diminution de la production des globules blancs et rouges, un problème de peau, et une irritation des poumons. Cela suggère que la prise de quantité importante d’arsenic inorganique peut intensifier les risques de développer un cancer, et plus particulièrement un cancer de la peau, du poumon, du foie, de la vessie ou un cancer lymphatique.
  • Une exposition très importante à l’arsenic inorganique peut provoquer une infertilité et des fausses couches chez les femmes ; elle peut aussi engendrer une résistance moindre aux infections, des perturbations du cœur et des dommages au cerveau.

 Enfin l’arsenic inorganique peut altérer l’ADN. L’arsenic organique ne peut provoquer ni cancer ni altération de l’ADN. Mais une exposition à des doses élevées peut provoquer certains effets chez l’homme, comme par exemple des maux d’estomac ou des problèmes au niveau des nerfs.

Conclusions

 Les personnes sensibles, ultra-sensibles et électro-hyper-sensibles sont soumises également à cet arsenic présent dans notre vie de chaque jour.

Il en résulte que des questions se posent à savoir que boire, que manger, que respirer…

Il ne suffit pas d’acheter « Bio » (je suis moi-même acheteur « Bio »)… je veux seulement dire qu’il faut prendre en compte d’autres paramètres.

Si vous vivez sur d’anciens terrains agricoles, si vous vivez dans une maison en bois (toutes les maisons en bois sont traitées et aucun constructeur ne vous donnera une attestation de non-traitement du bois !!!), si vous vivez dans une maison remplie de matériels et composants informatiques, imprimantes, remplie de fongicides, herbicides, insecticides, raticides, si vous consommez du riz ‘journellement’ (connaissez vous la provenance exacte ???), si vous buvez certaines eaux minérales (soi-disant pures), si vous consommez certains poissons comme les congres et les roussettes, et des volailles et leurs dérivés provenant de certains pays, il se peut que votre métabolisme vous donnera des signes d’inquiétudes alarmantes ; des doses d’arsenic même infimes peuvent provoquer ou alimenter votre sensibilité, ultra-sensibilité ou électro-hyper-sensibilité, pour ne pas dire plus !

Francis NOYON,

DU d’Ethonomedecine
Le 10/10/2016 Sources : Wikipedia, Lenntech©, Futura Sciences Photo © Aram Dulyan, Wikimedia Commons, DP